Web Analytics

Demande de devis

Chefs d'oeuvre de Chine et Taiwan sans visa

12 Jours / 9 Nuits

Éco

hand-icon

12 Jours / 9 Nuits

hand-icon

Éco

L’histoire de la CHINE est cyclique … Elle est aussi intimement liée à la grande boucle du fleuve Jaune. C’est là dans le Shanxi et le Henan que l’on a retrouvé la trace de la première grande dynastie royale : celle des Shang (XVème au XIème siècle avant J.-C.) et sa civilisation du bronze.

 

Vers 1027, une nouvelle dynastie l’emporte, celle des Zhou avec pour capitale Chang An, l’actuelle Xian, puis Luoyang. C’est l’époque où se pratique un lent défrichement de la forêt qui recule peu à peu devant les brûlis. On l’appelle la période des Printemps et des Automnes.

 

Mais déjà les premiers envahisseurs venus des steppes du Nord menacent les terres fertiles du fleuve Jaune. Les Zhou restent à Luoyang, mais tout autour pour se défendre, les diverses principautés féodales se regroupent mais se querellent aussi pour essayer de conquérir une hégémonie. C’est la période des Royaumes Combattants. Paradoxalement, cet état de turbulences n’empêche pas la civilisation chinoise de se développer vers un raffinement de plus en plus grand et de voir apparaître des penseurs qui vont prôner des doctrines de grande élévation comme le taoïsme et le confucianisme.

 

En 221 avant J.-C., le prince de Qin, l’un de ces royaumes combattants, prend le titre de Qin Shi Huang Di et devient le premier empereur de Chine. C’est lui qui va fonder l’idée même d’empire chinois unifié dont il va repousser les limites au Sud jusqu’à la mer et vers le Nord jusqu’à la passe de Shanhaiguan. La brièveté de la dynastie Qin ne doit pas masquer son importance : c’est en effet sur ses fondements que s’installe pour quatre siècles la dynastie Han. La Chine doit également à Qin Shi Huang Di la standardisation des poids et mesures, de la monnaie, des caractères de la langue chinoise mais aussi la construction d’un véritable réseau routier et l’unification de la Grande Muraille.


Les Han ouvrent la « Route de la Soie » par laquelle se glisse peu à peu le bouddhisme qui devient religion d’état avec les Wei du Nord à partir de 400 après J.-C. C’est l’époque où sont taillés les grands sites de Yungang et de Longmen. Le Nord est alors morcelé en trois Royaumes dont celui des Wei.

En 581, les Sui regroupent les régions du Nord et commencent les travaux du Grand Canal qui réunit les deux grands fleuves de Chine : le Huang He (fleuve Jaune) et le Chang Jiang (long fleuve ou fleuve Bleu pour les Occidentaux !).

 

En 618, cette dynastie Sui s’écroule au profit de celle des Tang qui va régner jusqu’en 917. C’est alors l’apogée de la Chine qui voit sa culture s’épanouir.

 

Puis les Song règnent pendant un siècle et demi. Leur rayonnement culturel et économique excite la convoitise des peuplades tangout, jurchen et mongole.

 

En 1215, les Mongols de Gengis Khan ne se contentent plus de cette Chine septentrionale mais dévalent à travers tout l’empire jusqu’à Hangzhou. C’est le début de la dynastie Yuan et pour la première fois, une dynastie non Han, non chinoise d’origine, fixe sa capitale à Cambaluk, l’actuelle Pékin, que visitera Marco Polo.

 

Puis la dynastie Ming établit sa capitale à Nankin avant de la ramener à Pékin sous l’empereur Yong Le qui fonde la Cité Interdite et le temple du Ciel.

 

Et enfin, les Mandchous pénètrent dans le Nord et fondent la dernière dynastie impériale des Qing.

 

Après tous les grands événements qui ont marqué les XIXème et XXème siècles (fondation de la République en 1911 et proclamation de la République Populaire en 1949 par le président Mao), la CHINE d’aujourd’hui s’ouvre de plus en plus vers le monde extérieur tout en essayant de résoudre les problèmes d’un pays vaste comme un continent !

 

Tout au long de son histoire, Formose est le lieu privilégié des migrations chinoises, liées au caractère économique ou politique du continent. Mais aussi et surtout, par sa position stratégique, l’« Ilha Formosa », comme la surnommèrent les Portugais, est au cœur de toutes les convoitises. Elle se situe idéalement à proximité des centres de négoce et au carrefour des routes maritimes de la Chine, du Japon, des Philippines et de Hong Kong.

 

La première vague d’immigration provient du continent vers l’an 1000. Au cours des XVème et XVIème siècles, Formose devient le refuge privilégié des pirates et des commerçants d’Extrême-Orient. En 1603, les Chinois conquièrent l’île, puis les Portugais, les Espagnols et les Hollandais prétendent à sa domination. En 1661, un aventurier chinois du nom de Koxinga s’empare de l’île de TAIWAN et en chasse les Hollandais, devenant ainsi le maître incontesté de l’île. Elle devient ensuite une concession de la dynastie Qing après sa défaite lors de la première guerre sino-japonaise en 1895.

 

Après la capitulation du Japon et la fin de la Seconde Guerre mondiale, la guerre civile chinoise, qui oppose les nationalistes aux communistes, tourne rapidement à l’avantage de ces derniers. Le 8 décembre 1949, le leader nationaliste Chiang Kai-shek prend la fuite et se réfugie à TAIWAN où il établit le gouvernement et continue de clamer son autorité légale sur toute la Chine, tandis que la République Populaire de Chine est proclamée sur le continent. C’est le début de la controverse des « deux Chine ». La République de Chine est créée à TAIWAN et les principes du parti unique du Guomindang sont imposés de force dans ce régime totalitaire que Chiang Kai-shek dirige jusqu’à sa mort en 1975.

 

Au XXème siècle, TAIWAN connaît une réussite sans précédent historique en se basant sur une industrialisation massive et rapide, qui, en trente ans, a fait d’une économie essentiellement agricole l’une des économies les plus avancées. L'image que TAIWAN véhicule aujourd'hui est donc celle d'une économie productive sur le plan industriel et ouverte sur le monde.

 

Aujourd’hui, il existe deux Chine comme il existe deux Corée ou comme il existait deux Allemagne. Ainsi, le continent et la province insulaire se considèrent l’un l’autre comme le seul pays chinois légitime et refusent encore de se reconnaître comme deux états distincts. Toutefois, la mise en place de liaisons aériennes régulières est un signe fort en faveur du réchauffement des relations entre la CHINE et TAIWAN.

 

A forte réputation industrielle, forgée par l'étiquette « Made in Taiwan », l’île reste pourtant méconnue. A la fois ultramoderne mais aussi profondément ancrée dans ses traditions, ce dragon de l’Asie vous surprendra et vous dévoilera ses multiples facettes cachées. A TAIWAN, l'hospitalité et la culture asiatique se mêlent au progrès et à la modernité. Contrairement aux idées reçues, l’île est très verte, traversée par la plus haute chaîne montagneuse d'Asie du Nord-Est, et dotée d’un littoral très contrasté avec des plages de sable dans le Sud et des côtes rocheuses et coralliennes. Les paysages de toute beauté sont émaillés de temples et de monastères, de lacs tranquilles, de gorges profondes et de grottes, de bourgades pleines de charme et de villes cosmopolites aux buildings futuristes. Tout un monde insulaire, singulier et encore préservé à découvrir rapidement !

 

VOTRE ITINERAIRE

 

Jour 01

PARIS / SHANGHAI (vol)

Jour 02

SHANGHAI

Jour 03

SHANGHAI / SUZHOU (tgv)

Jour 04

SUZHOU

Jour 05

SUZHOU / SHANGHAI (tgv)

Jour 06

SHANGHAI / TAIPEI (vol)

Jour 07

TAIPEI / YELIOU / JIUFEN / NANYA (120 km)

Jour 08

TAIPEI / PEKIN (vol)

Jour 09

PEKIN

Jour 10

PEKIN / JUYONGGUAN (126 km)

Jour 11

PEKIN / PARIS (vol)

Jour 12

PARIS

 

 

1er jour : PARIS / SHANGHAI (vol)

Rendez-vous à l’aéroport selon l’horaire de votre convocation.

Formalités d’enregistrement par vos soins.

Envol à destination de SHANGHAI sur vol régulier (repas à bord).

Nuit en vol.

 

2ème jour : SHANGHAI

Arrivée à l’aéroport international de Pudong à SHANGHAI.

Accueil et bienvenue de la part de votre guide local.

Bien qu'elle ne soit pas la capitale, SHANGHAI a toujours été en contact avec l'étranger, dès l'ouverture forcée de la Chine au XIXème siècle. C'était le temps des concessions et des comptoirs commerciaux avec l'Occident, le temps des maisons de jeu et des fumeries d'opium, le temps où elle acquit son nom d'« étoile de l'Asie ». Elle attirait alors son lot de marchands, d'aventuriers, d'artistes, de réfugiés et d'exilés fuyant une Europe ravagée par la guerre. Durant la période florissante des années 1920/1930, SHANGHAI était « the place to be », palpitante, extravagante, sulfureuse ... secouant l'imaginaire collectif !

Près d'un siècle plus tard, les superlatifs ne manquent pas pour décrire la nouvelle SHANGHAI ... mégalopole démesurément moderne, tentaculaire, vibrante, gargantuesque ... véritable vitrine de la Chine contemporaine ... une cité qui n’arrête jamais de se mouvoir et de vivre jour et nuit. En quelques années, son métro est devenu le plus grand du monde, les autoroutes aériennes survolent la ville et le Maglev, train à lévitation magnétique, fend le quartier de Pudong à 400 km/heure ! Les architectes les plus prestigieux de la planète ont été appelés à signer des bâtiments tous plus spectaculaires les uns que les autres. Sa croissance qui semble illimitée et son essor culturel l'appellent à devenir une métropole mondiale, aux côtés de New York, Londres ou Paris ...

Depuis ces dix dernières années, SHANGHAI, mégalopole de près de quinze millions d’habitants, s’est complètement métamorphosée et développe une énergie incroyable … Pleine d’audace et d’ambition, elle est devenue une ville d’avant-garde, une ville futuriste aux dimensions démesurées, une vitrine de la Grande Chine sur le monde extérieur. Il y a quelques années encore, le Bund et la rue de Nankin étaient les deux repères incontournables de la ville. Aujourd’hui, vous accéderez très rapidement à ces deux endroits en empruntant des autoroutes et rocades à vous couper le souffle. Sous le joug des puissances étrangères pendant près d’un siècle, la ville conserve de multiples empreintes sur son architecture : édifices néoclassiques, villas d’inspiration coloniale, immeubles art déco, gratte-ciel des années 20 …

Premier contact avec la grande métropole chinoise sur le fameux Bund bordé de ses immeubles centenaire et depuis lequel vous pourrez profiter de la vue exceptionnelle sur le SHANGHAI de demain, ce quartier de Pudong qui a surgi tel un mirage en quelques années … où les gratte-ciel à l’architecture verticale et vertigineuse découpent l’horizon de leurs lignes pures …

Vous apercevrez la tour de la télévision Orient Pearl (antenne à 468 mètres), la tour Jinmao (420 mètres), grande réussite architecturale en forme de pagode de verre et d'acier, la tour du Centre Mondial des Finances (492 mètres), en forme de décapsuleur et la dernière née, la Shanghai tower qui, avec ses 632 mètres, devient la deuxième tour la plus haute du monde après la Burj Khalifa (828 mètres) à DUBAI !

Promenade dans la rue commerçante de Nanjing Lu avec ses grands magasins à plusieurs étages. Une portion de la rue est devenue piétonnière.

Déjeuner libre.

Visite du jardin du Mandarin Yu situé dans la vieille ville chinoise débordant d’activité avec ses échoppes d’antiquités, ses brocantes, ses salons de thé traditionnels et ses herboristeries. Dessiné au XVIème siècle, ce jardin est un véritable labyrinthe à travers kiosques, pavillons, petites cours, rocailles et bassins. Son entrée principale donne sur un grand bassin traversé par un pont en zigzag au milieu duquel se dresse le célèbre salon de thé Wuxing Ting.

Installation à l’hôtel.

Dîner libre et logement.

 

3ème jour : SHANGHAI / SUZHOU (tgv)

Suggestion si vous êtes matinal

Entre 5 et 6 heures du matin, dirigez-vous vers un parc pour assister à la pratique du Taijiquan … Il y a 2000 ans, les Chinois constatèrent des atrophies musculaires et des troubles de la mobilité chez les habitants de régions humides s’ils restaient sans activité pendant un certain temps. Ils réalisèrent que l’amélioration de la condition physique nécessitait des activités sportives. 200 ans plus tard, le grand médecin Hua Tuo, se référant aux théories et expériences de ses prédécesseurs, mit au point une série d’exercices thérapeutiques désignés sous le nom de « jeux des cinq animaux » et qui consiste à faire des mouvements imitant les gestes de cinq animaux : le tigre, le cerf, l’ours, le singe et l’oiseau afin d’améliorer sa constitution. Le taijiquan pratiqué largement aujourd’hui dérive de ces jeux !

Petit déjeuner.

Départ vers la place du Peuple complètement réaménagée devenue le poumon de la ville mais aussi le cœur culturel avec les musées qui l’entourent et le bel opéra en verre.

Visite du musée de SHANGHAI (fermé le lundi) qui a permis de mettre en valeur les collections uniques de bronze, de céramique, de céladons, de porcelaine, de sculptures, de peintures et de calligraphies chinoises.

Promenade libre dans l’ancienne concession française avec ses rues animées bordées de platanes et ses ruelles sinueuses appelées lilong aux maisons basses typiques.

La concession montre divers aspects très contrastés : les beaux magasins de Huaihuai Lu, vitrine des tendances de la ville ; le petit quartier préservé de Xintiandi avec ses maisons à shikumen, mais aussi ses restaurants et bars branchés ... Le secteur regorge également d’excellentes galeries d'art contemporain, souvent installées dans de magnifiques demeures Art Déco.

Déjeuner libre dans l’ancienne concession française.

Puis transfert à la gare et installation à bord d’un TGV (2ème classe) à destination de SUZHOU.

Arrivée à SUZHOU, transfert et installation à l’hôtel.

Dîner libre et logement.

 

4ème jour : SUZHOU

Petit déjeuner.

SUZHOU dont l’histoire remonte à plus de 2 500 ans est considérée comme la « Venise de l’Orient » parce qu’elle possède un grand nombre de canaux, de ponts et de jardins. Le Grand Canal contourne la ville au Sud et à l’Est.

Le Grand Canal fait partie des grands ouvrages de l’histoire de la Chine. Bâti sous la dynastie Sui (581-618 après J.-C.), il était, entre autres, destiné à relier trois cours d’eau : la rivière Huai, le Huang He ou fleuve Jaune et le Chang Jiang ou Yang Tsé Kiang ou fleuve Bleu, et à faciliter le transport du riz depuis les régions fertiles du Sud jusqu’au Nord comparativement plus sec et spécialisé dans la culture du blé. Aujourd’hui encore, on peut voir les majestueux « trains » de dix à quinze péniches à grains glisser doucement au fil de l’eau.

La ville de SUZHOU était autrefois très prisée des mandarins qui y bâtirent de somptueuses résidences au cœur de jardins qui ont fait la réputation de la ville. Véritables œuvres d’art aux perspectives savamment étudiées, ces jardins qui s’inspirent de la nature, s’inscrivent dans un microcosme où rien n’est laissé au hasard.

 

Journée libre à SUZHOU avec nos meilleures suggestions de visites :

Visite du musée de SUZHOU (fermé le lundi) inauguré en 2006 et conçu par l’architecte Pei à la notoriété internationale puisqu’il fut notamment l’architecte de la bank of China de HONG KONG, du musée de BERLIN ou encore du redéploiement du musée du Louvre. Ses réalisations se comptent par centaines dans le monde entier. Pei a imaginé un nouveau type de musée où le visiteur peut circuler librement et passer d’agréables moments.

Visite du musée de la Soie dont le thème principal est la « Route de la Soie » qui a véhiculé les échanges culturels entre l’Orient et l’Occident. SUZHOU est au cœur de la production de la soie en Chine dont la réputation remonte à la dynastie Tang.

Promenade dans le quartier pittoresque de Pingjianglu à travers les ruelles qui longent les canaux enjambés par de vieux ponts de pierre.

Promenade dans la rue Shantang considérée comme l’artère principale de SUZHOU sur une longueur de plus de 3 kilomètres.

Déjeuner libre.

Visite du jardin du Maître des Filets, le plus petit de la ville considéré comme un modèle de perfection avec ses plans d’eau couverts de lotus reliés par des ponts en zigzag pour mieux apprécier le paysage sous tous ses angles. Les jardins de SUZHOU ont été répertoriés sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Visite du jardin de l’Humble Administrateur, le plus grand et le plus beau de SUZHOU. La majeure partie du site est occupée par des plans d’eau couverts de lotus et de petits îlots plantés de bambous reliés par des ponts en zigzag. Ce jardin figure aussi sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Promenade à la colline du Tigre au Nord-Ouest de la ville au sommet de laquelle se dresse la pagode du temple Yunyan construite sous la dynastie des Song.

Promenade vers la porte fluviale de Panmen qui était partie intégrante de l’ancien rempart de la ville et le lac Jinji, l’une des extrêmités du lac Taihu.

Dîner libre et logement.

 

5ème jour : SUZHOU / SHANGHAI (tgv)

Petit déjeuner.

Transfert à la gare et installation à bord d’un TGV (2ème classe) à destination de SHANGHAI.

Arrivée à SHANGHAI, transfert et installation à l’hôtel.

Déjeuner libre.

Après-midi libre pour découvrir des lieux de vie et d’échanges tels que le marché aux criquets où les Shanghaiens se réunissent pour acheter ces insectes de compétition ! ou le marché aux poissons et aux fleurs de Wan Shang situé dans la rue Xizang Nanlu …  ou pour approcher de plus près les temples de la ville en rapport avec les courants de pensée qui ont influencé le monde chinois depuis des millénaires avec le temple bouddhiste de Zhenru, le temple de Confucius consacré au culte de Confucius, ce grand penseur qui a profondément marqué l’histoire et la culture chinoise, le temple taoïste de Baiyun Guan …

Dîner libre.

Ne manquez pas de faire un détour par le Bund le soir venu pour admirer les immeubles illuminés du quartier futuriste de Pudong.

Logement.

 

6ème jour : SHANGHAI / TAIPEI (vol)

Petit déjeuner.

Transfert à l'aéroport et envol à destination de TAIPEI.

Arrivée à l’aéroport international Chiang Kai-shek de TAIPEI, capitale politique, culturelle, financière et économique de l’île de TAIWAN.

Accueil et bienvenue de la part de votre guide local.

Dès le XIème siècle, TAIPEI est le principal port d’entrée des Hakka immigrés du continent, puis des Han venant majoritairement de la province du Fujian. Sous la dynastie des Qing, la région prend une importance économique majeure grâce aux échanges internationaux, particulièrement dans le domaine des exportations de thé. Le 7 décembre 1949, le gouvernement du Guomindang dirigé par Chiang Kai-shek fait de TAIPEI la capitale officielle de la République de Chine. Aujourd’hui, TAIPEI est un véritable symbole de prospérité en Asie, une mégalopole d’avant-garde qui se distingue par son dynamisme et la diversité de son urbanisme.

Déjeuner libre.

Visite de l’impressionnant mémorial de Chiang Kai-shek édifié sur une esplanade de près de 25 hectares. Entouré de jardins paysagers paisibles, de pavillons pleins de charme et d’étangs reposants, le somptueux édifice de marbre blanc se dresse au beau milieu de la ville trépidante avec son toit bleu lumineux. Il abrite la monumentale statue en bronze du président ainsi qu’une bibliothèque où des photos et des objets souvenirs ayant réellement appartenu au président ont été rassemblés. Une vaste esplanade des arts et de littérature s’étend au pied du mémorial. Elle est flanquée de deux édifices construits selon le style traditionnel impérial : le théâtre national et la salle nationale de concert qui ont déjà accueilli de nombreux artistes internationaux connus.

Promenade sur la rue Dihua connue pour ses herboristes traditionnels et pour avoir été le lieu d’échange le plus important de la soie et du thé.

En fin de journée, montée à la plate-forme d'observation située sur le gratte-ciel de Taipei 101. Vous pourrez admirer les lumières de la capitale et profiter d'une vue panoramique exceptionnelle. Du haut de ses 509 mètres, elle était sur la première marche du podium avant d'être détrônée par Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde à DUBAI. En forme de bambou géant, elle compte 101 étages et s'illumine la nuit venue. La tour est composée de huit sections, le chiffre 8 étant le nombre de la chance dans la culture traditionnelle chinoise. Chacune d'elle comporte une sculpture représentant un « champignon de cent ans », symbole de longévité. Au niveau de la bourse de TAIPEI qui occupe sept étages, se trouvent en signe de prospérité des sapèques, anciennes monnaies chinoises percées d'un carré. Et à chaque coin, des gargouilles en forme de dragon protègent l'ensemble. La singularité de cette tour est sa boule de fonte de 660 tonnes et 5,5 mètres de diamètre suspendue comme un pendule au 89ème étage qui sert à stabiliser l'immeuble en cas de cyclone ou de séisme.

Installation à l’hôtel.

Promenade libre au marché de nuit de Shilin, une véritable mine d’or avec ses petits restaurants et ses échoppes.

Dîner libre et logement.

 

7ème jour : TAIPEI / YELIOU / JIUFEN / NANYA / TAIPEI (120 km)

Petit déjeuner.

Départ par la route vers la côte Nord-Est de l'île, au cap de Yeliou, étrange spectacle géologique où des sculptures de pierre orangée en forme de têtes humaines, façonnées par l’érosion du vent et de la mer, s’alignent au bord de l’océan Pacifique, la plus surprenante étant une tête de reine au profil rappelant celui de Néfertiti. La côte, large et légèrement pentue, est parsemée de pierres de grès et de lave aux formes surprenantes.

Continuation vers JIUFEN, ancienne cité minière située sur un flanc de montagne. Etant isolée de la côte par les collines, elle est longtemps demeurée inconnue de la population taïwanaise. On raconte qu’autrefois, seules neuf familles vivaient dans ce village, d’où son nom Jiufen qui signifie « 9 parties » en chinois. Après la découverte de l'or en 1890, ce sont 4 000 familles qui accourent ici pour s'installer. JIUFEN est aussi célèbre pour ses petites rues pleines de charme qui serpentent, montent, et descendent entre les petites échoppes bordées de lanternes et les maisons de thé raffinées, parcourues par de nombreux marchands ambulants.

Déjeuner libre.

Promenade le long de la pittoresque rue Shuqi qui traverse la ville du Sud au Nord, longue de ses 362 marches de pierre.

Continuation vers le site de Nanya pour admirer ses incroyables formations rocheuses érodées par le soleil, le vent, la pluie et la mer. Le fer, qui compose en partie la roche, s'oxyde au contact de l'air et donne cette couleur ocre caractéristique.

Arrêt au cap de Bitou qui offre un décor sauvage exceptionnel : pics, falaises abruptes tombant dans la mer, montagnes verdoyantes ... Du haut des falaises du cap de Longdong, vous regarderez la mer de Chine et l'océan Pacifique se rejoindre.

Retour à TAIPEI en fin de journée.

Dîner libre.

Suggestion pour votre soirée : A l’image de toutes les grandes villes d’Asie, TAIPEI vit aussi la nuit. N’hésitez pas à flâner sur les nombreux marchés de nuit de la capitale … Le Huasi tourist night market, plus connu sous le nom de l’allée des serpents, le marché de nuit Rahoe ou encore le Kung-Kuan night market très fréquenté par les jeunes.

Logement.

 

8ème jour : TAIPEI / PEKIN (vol)

Petit déjeuner.

Visite du musée national du Palais qui abrite une collection de 650 000 objets plus extraordinaires les uns que les autres, rassemblés par les empereurs chinois et les riches familles, et emportés par Chiang Kai-shek lors de son repli à Taiwan en 1948. C’est l’un des cinq premiers musées au monde. En termes d’art chinois, il est sans pareil car c’est ici que sont conservés les plus grands trésors de la Chine, un héritage d’exception. Le temps d’une visite, vous pourrez découvrir 5 000 ans d’Histoire de l’empire du Milieu représentés par d’incomparables collections de jades, bronzes, porcelaines, peintures, calligraphies, laques, miniatures, livres rares, broderies, sculptures ...

Déjeuner Dim Sum composé de raviolis, bouchées, petites brioches et rouleaux farcis, cuits à la vapeur et servis dans de petits paniers de bambou.

Transfert à l’aéroport international de TAIPEI.

Envol à destination de PEKIN.

Arrivée à l’aéroport international de PEKIN.

Accueil et bienvenue de la part de votre guide local.

Images de la Chine ancienne et grands moments de pure émotion vous attendent à PEKIN. PEKIN, c’est la planète « PEKIN », une capitale au gigantisme devenu disproportionné, sans grand attrait dans ses abords pour cause de pâtés d’immeubles et d’échangeurs mais ô combien restée unique et grandiose dans le quadrilatère de ses demeures et temples impériaux, ô combien restée émouvante et tendre à travers ses hutong, ces petites venelles traditionnelles où règne la vraie vie de la Chine quand survient le marchand d’azeroles au caramel et que s’attroupent les enfants du quartier, que les vieillards assis sur des blocs de pierre, leurs petits enfants sur les genoux, bavardent tranquillement entre eux pour tuer le temps ! La même scène s’est jouée hier, il y a dix ans, il y a trente ans et se jouera encore pendant des décennies !

PEKIN est également synonyme d’espace … L’espace, c’est d’abord Chang An, l’avenue de la paix éternelle, qui traverse la capitale sur une longueur de 40 kilomètres en ligne droite. Vous emprunterez cette artère pour vous rendre sur la place Tian An Men : 50 hectares, la place la plus vaste de notre planète, lieu de rencontres et des grands événements de l’histoire, le centre de l’ex-empire du Milieu, lui-même considéré comme le centre du monde. La place est encadrée par la porte Qianmen, le musée d’Histoire de la Révolution chinoise, l’immense palais de l’Assemblée du Peuple à l’intérieur duquel se trouve un auditorium de 10 000 places et la porte Tian An Men, symbole national, porte depuis laquelle Mao proclama la naissance de la République Populaire de Chine le 1er octobre 1949. Au cœur de la place, vous verrez le mausolée de Mao et le monument aux Héros du peuple qui relatent de hauts faits révolutionnaires.

Ascension de la colline du Charbon depuis laquelle la vue est exceptionnelle sur l’enfilade géométrique des toits jaunes de la Cité Interdite. Vous remarquerez également les quatre tours d’angle qui servaient autrefois de postes d’observation du palais impérial.

Installation à l’hôtel.

Dîner libre et logement.

 

9ème jour : PEKIN

Petit déjeuner.

Visite de la Cité Interdite inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Si vous ne deviez séjourner que brièvement à PEKIN, il est évident que vous vous empresseriez de franchir les murs de la Cité Interdite et quoiqu’il soit impossible de la connaître parfaitement en deux heures, vous ressentirez une incroyable impression de grandeur que l’on ne perçoit nulle part ailleurs. Le Vatican, le Kremlin, la Naghsh-e Jahan à ISPAHAN … sont très imposants mais l’harmonieuse succession des palais de la Cité Interdite est unique au monde ! Elle fut construite par l’empereur Yong Le (1403-1424) sous la dynastie Ming.

Aujourd’hui, la Cité Interdite vous ouvre ses portes et vous plongerez à nouveau dans vos romans de Pearl Buck ou revivrez les scènes du « Dernier Empereur » de Bertolucci. En effet, les pierres et les murs de la Cité semblent encore résonner de ces époques fastueuses …

Vous pénétrerez dans la Cité Interdite par la porte Wu Men (côté Sud). Six palais principaux constituent « l’épine dorsale » de la Cité :

- le palais de l’Harmonie Suprême auquel on accède à la terrasse par trois escaliers de marbre. Au milieu de l’escalier central, vous remarquerez un plan incliné orné de superbes bas-reliefs. Ce palais qui abrite le trône impérial servait de cadre aux cérémonies qui se déroulaient lors du solstice d’hiver, du nouvel an, de l’anniversaire de l’empereur, de la publication de la liste des candidats reçus aux examens impériaux ;

 - le palais de l’Harmonie Parfaite. C’est là que l’empereur se préparait avant de se rendre dans la salle de l’Harmonie Suprême ;

- le palais de la Préservation de l’Harmonie au centre duquel se trouve un trône impérial. S’y tenaient les grands banquets offerts aux ambassadeurs ou aux vassaux ;

- le palais de la Pureté Céleste. A l’origine, c’était la chambre de l’empereur, puis le palais servit de salle d’audience ;

- le palais de l’Union aux dimensions plus réduites. C’était la salle du trône de l’impératrice et sous le règne de Qian Long, on prit l’habitude d’y déposer les sceaux impériaux ;

- le palais de la Tranquillité Terrestre. C’est là qu’habitait l’impératrice sous les Ming. Sous les Qing, l’empereur et l’impératrice n’y passaient plus que leur première nuit de noces.

Déjeuner libre.

Visite du temple du Ciel inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Tout d’abord, le temple du Ciel n’est pas un temple au sens classique du terme. C’est une avenue triomphale de 800 mètres de long où s’élèvent trois terrasses : le temple de la Prière de l’Année, le temple du Dieu de l’Univers et enfin l’autel du Ciel. Tous les ans, au moment du solstice d’hiver, l’empereur venait y sacrifier solennellement.

Un peu de temps libre au temple du Ciel pour aller à la rencontre des Pékinois qui fréquentent beaucoup les parcs de la capitale, ils y pratiquent des activités culturelles ou sportives. C’est un véritable « observatoire » de la vie quotidienne : taijiquan, gymnastique, entraînement au sabre, danses, opéra local, promenade des oiseaux, mahjong, etc …

Ce soir, dégustation du fameux canard laqué dans la pure tradition pékinoise accompagné de petites crêpes à base de farine de blé, d’une sauce légèrement sucrée à base de graines de soja et de ciboules.

Retour à l'hôtel et logement.

 

10ème jour : PEKIN / JUYONGGUAN (126 km)

Petit déjeuner.

Excursion vers la Grande Muraille à la passe de Juyongguan. La Grande Muraille figure sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. En Chine, on dit souvent « N’est point homme celui qui n’est pas allé à la Grande Muraille ». Sa construction remonte au VIIème siècle avant J.-C. Les royaumes de l’époque érigèrent des murailles pour se protéger des incursions des peuples nomades du Nord, des Huns et des Mongols. En 221 avant J.-C., le premier empereur de Chine, Qin Shi Huang Di fit restaurer les murailles, relia les divers tronçons et les prolongea. La Grande Muraille mesurait alors plus de 5 000 km. Sous les Han, les Tang, les Song, les Yuan, elle fut plusieurs fois restaurée et agrandie. Puis les Ming entreprirent des travaux de grande envergure qui durèrent plus de cent ans. Cette muraille partait alors du Yalujiang dans le Liaoning à l’Est et aboutissait à la passe de Jiayuguan dans le Gansu à l’Ouest, atteignant ainsi une longueur de 6 350 km !

Déjeuner libre.

Retour à PEKIN.

Cérémonie du thé avec dégustation dans une maison traditionnelle de thé.

Fin d’après-midi libre dans le quartier de Shichahai qui regroupe trois lacs au Nord du parc Beihai. Vous pourrez flâner sur les berges du lac Houhai, où les Pékinois pratiquent le pédalo. En hiver, tout est gelé et le lac devient alors le paradis des patineurs. L’ambiance de ce quartier avec ses demeures historiques, ses hutong, ses pousse-pousse, ses cafés et ses boutiques, ses chanteurs d’opéra, … reflète bien la vie de PEKIN.

Enfoncez-vous dans la rue pittoresque de Yandai Xiejie qui porte le nom d’une pipe qui était vendue autrefois dans cette ruelle. Vous y trouverez profusion de gadgets, bijoux, vêtements, … de la soie, du thé et des théières.

Les plus anciennes Hutong remontent à la dynastie mongole des Yuan (XIIIème au XIVème siècle) et elles ont continué à se développer sous les Ming (XIVème au XVIIème siècle) et sous les Qing (XVIIème au XXème siècle). Elles composent une kyrielle de ruelles pleines de charme.

Retour à l’hôtel par vos soins.

Dîner libre et logement.

 

11ème jour : PEKIN / PARIS (vol)

Petit déjeuner.

 

Journée libre pour vous permettre de « savourer » PEKIN, ses instants magiques, ses images indélébiles, ses perspectives exceptionnelles, sa grandeur, son charme et aussi son mystère. Les quartiers commerçants de Wangfujing ou Dongdan ou Xidan ou Qianmen avec Dashalan et Liulichang ou Nanluoguxiang ou encore les marchés de Xiushui (marché de la Soie) dans le quartier de Chaoyang ou de Hongqiao (marché aux Perles) situé à la porte Est du temple du Ciel ou de Panjiayuan (marché aux puces très populaire) au Sud-Est de PEKIN, seront autant de buts de visites ...

 

D’autres visites sont également possibles et vous trouverez ci-après nos meilleures suggestions :

Visite de l’Académie impériale également connue sous le nom de collège impérial de PEKIN. Edifié en 1306, l’Académie s’imposa rapidement comme la plus prestigieuse des institutions éducatives de l’Empire du Milieu. Elle est composée de plusieurs bâtiments à l’architecture traditionnelle le long d’un axe central orienté vers le Sud.

Visite du centre national des Arts du Spectacle de PEKIN conçu par l’architecte français Paul Andreu comme une île, flottant au milieu d'un plan d'eau artificiel. Couramment appelé l'Opéra de Pékin ou encore l'Œuf, son dôme de titane et de verre en forme d’ellipse, évoquant le motif traditionnel du yin et du yang, abrite une salle d'opéra de 2 416 places, une salle de concert de 2 017 places et deux salles de théâtre de plus de mille places.

Excursion au palais d’Eté répertorié au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Pour fuir les chaleurs intenses de l’été, la cour impériale avait l’habitude de quitter la Cité Interdite pour se rendre dans un ensemble de palais situés à une dizaine de kilomètres au Nord-Ouest de PEKIN autour du lac Kunming. Les palais détruits en 1860 par les troupes anglo-françaises, furent reconstruits en 1888 par l’impératrice Ci Xi qui utilisa pour cela l’argent normalement destiné à la construction d’une flotte moderne !

Au Nord de la Cité Interdite, visite du palais du Prince Gong, qui figure avec ses jardins parmi les plus belles résidences princières à PEKIN avec plus de 40 bâtiments. Beaucoup d’anciens palais ont disparu à PEKIN ou ont été convertis pour d’autres fonctions. Le palais du Prince Gong fut construit sous les Qing et il se situe en plein cœur des Hutong.

Visite du quartier 798, ancien quartier d’usines désaffectées où se sont installés aujourd’hui des galeristes d’art contemporain, cet art qui connaît en Chine une dynamique sans précédent depuis quelques années … Rencontre avec des artistes.

 

Puis transfert à l’aéroport.

Formalités d’enregistrement par vos soins.

 

12ème jour : PARIS

Envol à destination de PARIS sur vol régulier (repas à bord).

Nuit en vol.

Arrivée à PARIS.

 

 

MOUVANCE VOUS SOUHAITE « BON VOYAGE » … en espérant que vous vivrez de grands moments de dépaysement et d’enrichissement personnel. A votre retour, n’oubliez pas de nous écrire vos commentaires.

 

 

BON A SAVOIR …

 

Dans le cadre de ce voyage SANS VISA, des alternatives à ce programme sont toujours possibles :

 

Aux environs de SHANGHAI :

- HANGZHOU et le lac de l’Ouest

- NANKIN et le Yang Tsé Kiang

- WUXI et le lac Taihu

- WUZHEN et ses canaux

- ZHUJIAJIAO, ses ruelles et ses ponts de pierre

 

Aux environs de PEKIN :

- CHENGDE et le Putuo Zongcheng, réplique du fameux Potala de LHASSA

- SHIJIAZHUANG, le mont Cangyan et les vieux villages de pierre hors du temps …

 

N’hésitez pas à interroger MOUVANCE qui dispose d’une très longue et riche expérience sur la destination et d’une connaissance approfondie du monde chinois.

 

 

INFORMATIONS IMPORTANTES

L’ordre du séjour peut être inversé ou les visites modifiées en fonction des impératifs locaux (caprices de la météo, horaires d’avion ou de train, état des routes et des pistes, conditions de circulation, fermeture de sites ou de musées, jours fériés ou visites officielles ou autres événements complètement indépendants de notre bonne volonté, …

 

FORMALITES D’ENTREE A CE JOUR

Passeport français valable 6 mois après le retour. Vous serez en transit lors de vos 2 séjours en Chine continentale, ce qui ne nécessite pas l’obtention de visas.

Par mesure de précaution et le cas échéant, il vous appartient de vérifier au moins 3 mois avant votre départ que votre passeport dispose bien de 3 pages vierges consécutives dont 2 face à face pour l'apposition des visas et des tampons d'immigration.

Nous fournir une photocopie bien lisible de votre passeport dès l’inscription (attention, les photocopies des nouveaux passeports avec la deuxième photo qui apparaît en fond cachent souvent les informations relatives à l’identité, nous vous remercions de veiller à éclaircir les photocopies).

 

DATES ET TARIFS 2020 : CHINE ECO

CHEFS D’ŒUVRE DE CHINE ET TAIWAN SANS VISA – 12 jours / 9 nuits

Dates de voyage

Départ de PARIS – Prix par personne

Hôtels 3*** NL

Départ garanti à partir de 2 personnes aux dates de votre choix

Base 8 personnes

Base 6 personnes

Base 4 personnes

Base 2 personnes

01/01/20 au 28/02/20

16/11/20 au 31/12/20

 €

01/03/20 au 31/03/20

 €

01/04/20 au 15/11/20

 €

Périodes à éviter obligatoirement : 24 au 30 janvier, 1er au 3 mai, 29 septembre au 8 octobre

 et dans une moindre mesure : 4 au 6 avril

Nos tarifs sont garantis en euros selon les données économiques connues à la date de notre proposition (07/09/19), hors hausse éventuelle des taxes aéroportuaires et locales, du carburant et des droits d’entrée, sous réserve de changements au niveau des formalités d’entrée, sous réserve de disponibilités dans la classe de réservation correspondant à ces tarifs et d’opération des vols et sous réserve de disponibilités dans les hôtels au moment de la réservation ferme.

 

 

PRESTATIONS INCLUSES

 

  • Les vols internationaux PARIS / SHANGHAI / TAIPEI / PEKIN / PARIS sur vols réguliers
  • Les taxes d’aéroport, de carburant, de sécurité et de solidarité (307 €)
  • Les 2 trajets en TGV 2ème classe SHANGHAI – SUZHOU - SHANGHAI
  • Les transferts aéroport / hôtel / aéroport
  • La mise à disposition d’un véhicule catégorie tourisme avec chauffeur pour les transports par route, les visites et les excursions
  • Le logement en hôtels de catégorie 3 étoiles (Normes Locales) avec les petits déjeuners, base chambre double ou twin, pour un total de 9 nuits (hors transport)
  • Les repas mentionnés au programme (boissons incluses : 1 verre d’eau par personne et par repas), pour un total de 2 repas (autres repas libres par vos soins)
  • Une cérémonie du thé avec dégustation à Pékin
  • Le déjeuner de spécialités Dim Sum à Taipei
  • Le dîner de canard laqué à Pékin
  • Toutes les visites et excursions figurant au programme
  • Les droits d’entrée dans les sites visités
  • 3 sites inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO
  • Les services de nos guides locaux francophones à chaque étape
  • Les pourboires aux guides et aux chauffeurs (40 €)
  • Une pochette de voyage contenant un guide illustré
  • Le transfert des bagages aéroport – hôtel – aéroport
  • L’assurance assistance-rapatriement (frais médicaux avancés à hauteur de 152 500 euros)
  • La garantie APST (l’Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme vous garantit la totalité des sommes versées)

 

 

PRESTATIONS NON-INCLUSES

 

  • L’assurance annulation optionnelle (3 % du forfait global)
  • Le supplément pour logement en chambre individuelle (base 2 personnes minimum) : € (01/01/20 au 31/03/20 & du 16/11/20 au 31/12/20) / € (01/04/20 au 15/11/20)

 

 

HOTELS

 

Hôtels 3*** NL

 

SHANGHAI

1 nuit

Rayfont Xuhui

SUZHOU

2 nuits

Joy Holiday

SHANGHAI

1 nuit

Rayfont Xuhui

TAIPEI

2 nuits

Papa Whale

PEKIN

3 nuits

Huaqiao Traveler Inn

 

ou hôtels de catégorie similaire (sous réserve de disponibilités au moment des réservations)

Il n’existe pas à ce jour de classification hôtelière officielle à l’échelle internationale. Notre classification sous forme d’étoiles NL (Normes Locales) s’appuie sur les prestations effectivement offertes par les établissements hôteliers et sur les appréciations de notre service qualité et de nos bureaux locaux. En cas d’indisponibilité des hôtels mentionnés, MOUVANCE vous proposera un hôtel de catégorie similaire soigneusement sélectionné.